Le Master Entrepreneuriat & Projets Innovants vu par les anciens !

Les mots de Camille De Broucker

Dans quelle promo étiez-vous et qu’avez-vous fait avant le master 264 ? promo 2009-2010

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel (post-master) ?

   J'ai essentiellement évolué dans le secteur humanitaire et du développement international, en France comme à l'étranger .
Les fonctions occupées étaient principalement en support (Finance, RH, audit interne). 
J'ai repris une formation en Relations Internationales en 2016-2017 à l'Iris. L''idée était de passer en gestion de projet et de compléter ma formation très financière ( j'étais en contrôle de gestion avant le Master 264) avec des bases de géopolitique, afin de progresser dans d'autres métiers. 
J'ai eu une expérience d'un an en tant que Directeur de projet / chargée d'affaires avec SOFRECO, qui réalise des projets d'assistance technique dans les pays en développement. 
Depuis, j'ai pris une pause et j'appuie une association (Dans le sens de Barge) qui vise à développer un centre culturel flottant sur la Seine. Nous en sommes au cahier des charges/ Maîtrise d'ouvrage, et développons d'autres projets artistiques en attendant. 
J'étudie actuellement la possibilité d'un projet en lien avec la Seine et ses habitats.


Pouvez nous présenter la structure dans laquelle vous travaillez aujourd’hui?

    DSB est une association culturelle qui souhaite développer un centre culturel flottant. Intéressée par la question de la mobilité et de sa perception, l'association proposera de faire voyager des artistes et des chercheurs sur ses barges, et de déplacer séminaires et expositions sur les différents territoires du bassin de la Seine, afin de mettre en valeur des cultures communes. 
Nous en sommes à l'étape de la maîtrise d'ouvrage de la construction du bateau.
en attendant, l’association organise des expositions dans différentes villes d'Ile De France et de Normandie: "Utopies Fluviales: prologue", afin d'annoncer son projet. 
Aussi, nous devrions amener une oeuvre d'art peinte sur à même la coque d'un bateau à l'Armada 2019 de Rouen. 

Quels ont été les apports du master ? Qu’en retenez-vous ?


     Les apports du master étaient multiples. Tout d'abord une très bonne ambiance, et la possibilité de rencontrer des porteurs de projets géniaux Je n'ai pas encore bien exploité les compétences techniques du Master mais peut-être cela ne pas pas trop tarder, si nous décidons avec un ami de lancer notre projet. Le master offre une vision globale d'un projet et d'une entreprise qui permet de bien se positionner par la suite au sein d'une organisation. 
Ce master donne en tout cas l'assurance de pouvoir développer son activité et une vision de l'ensemble des points importants et de la méthodologie qu'il faut mettre en place pour développer un projet. c'est ce que je cherchais quand j'ai choisi de faire ce master, en sachant que je ne développerai pas tout de suite mon entreprise. 


Auriez-vous un conseil à donner aux étudiants et futurs étudiants du master?

  Faire une activité qui vous plaise, le reste suivra en général.

Les mots de Jean-Denis Blanc

Dans quelle promo étiez-vous et qu’avez-vous fait avant le master 264 ?

Promo 2015-2016, la légendaire « promo de l’ambiance ».

Avant le master 264, j’ai principalement suivi des études de psychologie.

 

 Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel post-master ?

Pendant et après le master, j’ai contribué à la création de startup en tant que business développer, puis me suis lancé dans le consulting en stratégie marketing.

J’ai finalement pris des fonctions de manager de projet dans le domaine de l’intelligence artificielle.

 

 Pouvez-vous nous présenter la structure dans laquelle vous travaillez aujourd’hui?

Je travaille actuellement chez Amiens Cluster, un structure ayant pour objectif de créer des synergies entre les entreprises, la recherche, la formation et les collectivités locales.

Dans ce cadre, mes missions sont spécifiquement relative aux questions liées à l’intelligence artificielle et les stratégies de structuration des données, la ville intelligente par exemple.

En parallèle, j’ai également le plaisir de donner cours aux étudiants du master sur les thèmes de la communication, négociation, savoir-être et posture entrepreneuriale.

 

 Quels ont été les apports du master ? Qu’en retenez-vous ?

Au-delà des nombreux savoir que j’ai eu la chance de recevoir, je retiens particulièrement une aventure humaine très enrichissante.

 

 Auriez-vous un conseil à donner aux étudiants et futurs étudiants du master ?

 Mon conseil est de ne pas perdre de vue que l’entrepreneuriat est avant tout une aventure humaine, en expérience de vie valorisable qu’importe ce à quoi vous vous destinez.

Les mots de Alexandre Badelon

 Dans quelle promo étiez-vous et qu’avez-vous fait avant le master 264 ?

 

Promo 2016-2017, celle du voyage à Berlin ! Avant le master 264, j’étais surtout entrepreneur ! 

 

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel post-master ?

 

J’ai fait une mission de 6 mois en tant que start-ups manager chez Euratechnologies. Puis, j’ai été embauché en tant que consultant chez Paris Initiatives Entreprises (PIE).

 

Pouvez-vous nous présenter la structure dans laquelle vous travaillez aujourd’hui?

 

PIE est une association financée par la ville de Paris et par la région Île de France. 
Nous aidons les créateurs d’entreprise dans le financement de leur projet, en leur proposant des outils de financement comme le prêt d’honneur, les garanties sur prêt bancaire ou les prêts solidaires.

 

Dans ce cadre, j’accompagne des entrepreneurs dans leur demande de financement, en les rencontrant puis en rédigeant des notes d’analyse, présentées aux membres des comités. 

Parallèlement, je m’occupe du développement de l’accompagnement dédié aux startups : sourcing et sélections des demandes de financement, attribution aux consultants, instruction, participation aux jurys, développement des partenariats avec les incubateurs et banques, etc.

 

Quels ont été les apports du master ? Qu’en retenez-vous ?

 

Les apports ont été multiples, mais je retiens surtout l’importance de l’enquête terrain et des entretiens experts, pour valider ou ajuster un positionnement.

 

Auriez-vous un conseil à donner aux étudiants et futurs étudiants du master ?

 

Pour les futurs étudiants qui candidatent, mettre en avant ses expériences et son projet professionnel. 

Pour les étudiants actuels, profitez de cette dernière année d’étude !

Les mots de Cyril Benzaquen

« A l’âge de 14 ans, en entrant dans une salle de boxe thaï, je suis illuminé par les boxeurs professionnels qui représentent la salle.

Après quelques essais, je commence à rêver de rejoindre leurs rangs…

Ma première vocation entrepreneuriale démarrera ce jour-là, puisqu’après 10 années de travail je deviens Champion du Monde professionnel.

Parallèlement à ma carrière sportive (Champion du Monde, Europe, France) je poursuis mes études et après un parcours en Gestion / Marketing, c’est assez naturellement que je m’oriente vers la voie entrepreneuriale, conscient que je souhaite créer mon propre emploi …

Au cours du Master j’ai l’opportunité d’obtenir le statut d'étudiant-entrepreneur PSL-Pépite qui me permettra de travailler à plein temps sur mes projets professionnels en guise de stage.

Par conséquent, sachant que l’environnement actuel de la boxe en France ne satisfait pas mes attentes personnelles, je décide de créer un environnement sur mesure auquel j’aspire. 

Ainsi je mets en place le DAUPHINE BOXING TOUR, soirée de Boxe Thaï et Kickboxing qui s’est déroulée le 27 Novembre dans le Grand Amphithéâtre de Dauphine. La soirée a accueilli 11 combats, dont le mien, pour le titre de Champion du Monde.

Après de longs mois de travail acharné, j'ai réussi à monter l’événement qui a suscité l’intérêt et de nombreux médias (TF1, France 2, CANAL +, Le Parisien, L’Equipe …). De même pour monter le projet, j'ai réussi à rassembler 7 entreprises qui ont sponsorisé la soirée et ai lancé une campagne de Crowdfunding qui a rassemblé 113 contributeurs pour un total de plus de 6 000 €…

Finalement, mon dernier objectif était de remporter le titre pour devenir Champion du Monde en guise de stage de fin d’études ! C’est donc le Master ENTREPRENEURIAT qui m’aura donné l’opportunité d’organiser et de gagner mon Championnat du Monde ! ». 

 

Les mots de Ludovic Craïssac

« Le Master 2 Entrepreneuriat et Projets innovants de Paris Dauphine vient de fêter ses 10 ans et augure une nouvelle génération d'entrepreneurs passionnés, dans des secteurs aussi variés que l'habillement, la santé, le digital, le conseil, le luxe, etc. 

 

La richesse de ce master est avant tout sa diversité de profils: des ingénieurs, des financiers, des juristes, des développeurs, des Sciences Po, etc. De fait, il offre un socle commun essentiel à toute aventure entrepreneuriale tout en cultivant l'échange et la différence. 

 

Notre promotion 2014-2015 est une promotion particulière, une promotion de caractère. 24 jeunes engagés, des projets différents mais une direction commune : faire de notre vie une aventure, et ça c'est le plus important. 

 

L'atelier Business Plan, le voyage d'étude, les cours, les soirées et les rencontres sont pour moi les temps forts qui ont rythmé cette année. Si j'avais une seule chose à retenir c'est bien "l'équipe, l'équipe, l'équipe" qui fait d'une simple expérience, une vraie expérience ». 


Les mots de Nicolas Arnaud

« Dès mon arrivée dans le master, je voyais l’entrepreneuriat comme une vocation, un point d’intersection entre une projet, une équipe et un investissement personnel.

Aujourd’hui, nous avons créé une jeune start-up avec deux anciens étudiants du master. Si nous n’avions pas fait la démarche de rejoindre le master entrepreneuriat, le projet n’aurait jamais vu le jour. 

Ainsi, la vraie réussite du master est de nous plonger l’année durant, dans l’écosystème de l’entrepreneuriat parisien, de composer avec des personnes de tout horizon et de transmettre aux étudiants une ouverture d’esprit unique.

Si votre ambition est de devenir le réel entrepreneur de votre vie, d’être acteur de votre avenir, venez vous inscrire dans la belle lignée des entrepreneurs dauphinois. »


Les mots de Rébecca Sfedj

« Convaincue de l’impact social fructueux que je peux avoir dans l’accompagnement et la création d’organisations et de projets à visée pédagogique, c’est au sein du Master Entrepreneuriat et Projets Innovants de Dauphine que j'ai souhaité compléter mon parcours. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans cette expérience, c'est que le master nous donne le cadre et les outils utiles pour construire notre année comme nous l'entendons. Il nous offre l'opportunité d'être acteurs de notre formation en nous permettant de choisir les sujets et les équipes de nos projets, les thèmes des conférences que nous organisons, les entreprises que nous visitons, les entrepreneurs que nous rencontrons ou encore le business plan que nous construisons. 

 

Il m'a permis d'avancer vers la personne que je souhaite être et vers l'entrepreneure que je ne soupçonnais même pas devenir ! J'y suis entrée pour acquérir des compétences transversales en management et stratégie, être polyvalente et développer un savoir être entrepreneurial. J'en ressors avec une idée plus précise du projet que j'aspire à mener et la confiance d'y arriver en étant bien entourée et très passionnée. 

 

Je recommande vivement ce master à tous les étudiants qui sont curieux d'approfondir leurs connaissances de l'écosystème de l'entrepreneuriat et de l'innovation et qui cherchent des méthodologies structurantes pour traduire leurs envies en projets de vie ».


Les mots de Vanessa Bernard

« Le master Entrepreneuriat et Projets Innovants ne m’a pas déçue !

 

J’ai beaucoup aimé la façon dont est structurée l’année. Pendant trois mois les étudiants suivent des cours puis pendant deux mois ils accompagnent au quotidien des entrepreneurs. Cela permet d’être réellement immergé dans l’univers entrepreneurial. 

 

Les cours sont dynamiques et les étudiants y participent de manière active par des exposés ou des mises en situation. 

 

Des conférences et des visites d’entreprises sont aussi fréquemment organisées. Cela permet de rencontrer des entrepreneurs, des intrapreneurs, mais aussi des consultants ou des personnes aux métiers divers. Cela aide à définir son projet professionnel. 

 

Pendant l’année, par groupes de trois, les étudiants sont chargés de mener un projet dans son intégralité. Pour ma part, j’ai organisé la cérémonie de remise des diplômes avec deux autres étudiantes. J’ai donc appris à gérer un projet de A à Z, ce qui est très formateur. 

 

L’avantage du master est aussi qu’il ne forme pas uniquement à l’entrepreneuriat au sens strict du terme. Il permet en effet de développer un comportement entrepreneurial et peut ainsi mener à des métiers divers tels la gestion de projets ou le conseil. Permettant ainsi une mixité des profils et des débouchés larges ».